Soutenance de thèse de doctorat de Marjan Alipour

L’OLST est heureux d’annoncer la soutenance de thèse de Marjan Alipour.

La thèse a pour titre « Approche socioconstructiviste pour l’enseignement-apprentissage du lexique spécialisé : Apport du corpus dans la conception d’activités lexicales ».

La soutenance aura lieu le 29 novembre 2018 prochain à 9h au local C-2059 du pavillon Lionel-Groulx, Carrefour des arts et des sciences.

Le jury sera composé de Patrick Drouin (Président du jury), Marie-Claude L’Homme (Directice de recherche), Francis Grossmann (Codirecteur) Professeur à l’Université Grenoble Alpes (France), Alvaro Écheverri (Membre du jury), Mojca Pecman (Examinatrice externe) Maître de conférence à l’Université Paris Diderot (France), et Gilles Dupuis (Représentant du doyen) Professeur au Département des littératures de langue française.

Les travaux entrepris dans le cadre de cette thèse exposent les méthodes d’enseignement-apprentissage élaborées pour les étudiants en traduction.

Notre objectif est d’aider les apprenants-traducteurs à développer leur capacité à distinguer le sens des termes en contexte et à améliorer leurs habiletés à utiliser le terme le plus approprié selon le contexte.

Nous basant sur une approche socioconstructiviste, nous avons exploité le corpus pour créer des activités sur la polysémie et la (quasi‑)synonymie amenant les apprenants à découvrir les solutions aux problèmes lexicaux par la réflexion et la recherche en se basant les contextes.

Afin d’évaluer les forces et les faiblesses des activités lexicales créées, nous avons mis en place une expérimentation dans un cours de terminologie à laquelle des étudiants de 1er cycle en traduction ont participé. Les résultats obtenus révèlent l’efficacité et l’utilité de ces activités lexicales dans l’apprentissage du lexique spécialisé.

Comments are closed.