l’OLST

COMPRENDRE LES MOTS …

L’approche adoptée par l’Observatoire de linguistique Sens-Texte (OLST) pour appréhender le lexique (général et spécialisé) est originale à plus d’un titre et vise à intégrer les trois objectifs suivants :

  1. Mener une réflexion théorique nécessaire à la description
    de cet objet complexe que constitue le lexique;
  2. Développer et diffuser des ressources monolingues et multilingues
    (des bases de données lexicales et terminologiques, des corpus de textes);
  3. Mettre au point des stratégies assurant un transfert de ses travaux vers des applications
    (en enseignement, notamment).

La programmation de recherche s’articule autour de quatre axes principaux et vise à fournir des regards différents sur le lexique, correspondant aux différents domaines couverts par les membres de l’équipe.

Depuis 2003-2004, l’équipe met un accent particulier sur la diffusion libre des ressources mises au point par l’équipe. Ces ressources sont de différentes natures : 1) ressources lexicales renfermant des descriptions formelles complètes portant sur le lexique général et certains lexiques spécialisés (ex. informatique, environnement); 2) des corpus de nature générale et spécialisés ainsi que différents outils permettant de les exploiter (ex. extracteurs de terminologie, concordanciers); 3) ressources didactiques et modules d’interrogation permettant d’exploiter les systèmes lexicaux généraux et spécialisés formels mis au point par l’équipe de manière conviviale.

L’Observatoire de linguistique Sens-Texte (OLST) a été créé en 1997 au Département de linguistique et de traduction de l’Université de Montréal. Il a été dirigé par Igor Mel’čuk puis par Alain Polguère. Son directeur actuel est Patrick Drouin. Les travaux menés à l’OLST relèvent de trois disciplines langagières souvent pratiquées de façon autonome : la linguistique, la terminologie et la didactique. L’OLST présente l’originalité de regrouper trois catégories de chercheurs qu’unit un même intérêt pour la modélisation formelle des phénomènes linguistiques. Sans se situer tous dans le strict cadre notionnel de théorie linguistique Sens-Texte (qui a donné son nom au groupe de recherche), les travaux menés à l’OLST gravitent autour d’une même approche générale, d’une façon à la fois souple (évolution des fondements théoriques et méthodologiques) et cohérente (convergence au niveau des buts de recherche et de la vision générale de la langue).

Entre 2004 et 2008, l’OLST a bénéficié d’une subvention d’équipe octroyée par le Fonds de recherche sur la société et la culture du Québec (FQRSC). La subvention a été renouvelée pour deux périodes additionnelles de quatre ans (2008-2112 et 2013-2017).