Lexique scientifique transdisciplinaire

Nomenclature

Résultats français
admettre (verbe)
Sens 1 : Considérer comme acceptable par l'esprit (par un jugement de réalité ou de valeur). [Source : PR]
Équivalent(s) : accept:1
Contextes
  • L'équation d'Oseen, bien que linéaire, admet une solution correspondant à une force de traînée sur le cylindre qui n'est pas linéaire en vitesse.
  • Enfin, elle admet l'existence d'une mosaïque de communautés, en accord avec les réseaux de vie, avec des perspectives et des buts précis, chacune reconnue mais nécessaire à la vie de l'Eglise, sorte de « supra communauté ».
  • On peut admettre, du fait de leur découverte en ville d’Érétrie, que plusieurs décrets érétriens de proxénie mentionnant un Artémision comme lieu d’affichage aient été exposés dans cet Artémision urbain plutôt qu’à l’Artémision d’Amarynthos [54].
  • Récemment, plusieurs auteurs ont admis que cette œuvre datait de l’époque hellénistique, probablement de 100 av. J.-C. environ.
  • Par conséquent, si on suppose que la succion imposée par la solution osmotique ne dépend que de la concentration massique en PEG, on peut admettre que, pour une concentration donnée, la succion imposée ne dépend pas de la température imposée.
Sens 2 : (Surtout en phrase négative) Accepter, permettre. [Source : PR]
Équivalent(s) : let:1
Contextes
  • Néanmoins, suivant le Rapport grec, une seconde poursuite est admise par la jurisprudence grèque "même si la seconde infraction a été inclue par les autorités poursuivantes et judiciaires dans des procès terminés".
  • Cependant, l'interprétation couramment admise comme carreau d'arbalète est généralement mal argumentée.
  • Non seulement aucune femme ne retrouve son titre d'académicienne, mais pendant deux siècles aucune artiste sera admise à l'Académie des Beaux-Arts.
  • Plus qu'une incohérence diplomatique guère crédible, il est admis que les Chinois ont voulu “ donner une leçon ” au gouvernement indien, à l'égal de celle qu'ils donneront aux Vietnamiens en 1979.
  • Mieux vaux admettre que l'emploi est inaccessible, que c'est une réalité contre laquelle on ne peut rien et ne pas s'épuiser à chercher l'impossible.