Lexique scientifique transdisciplinaire

Nomenclature

Résultats français
biologique (adj)
Sens 1 : Qui est caractéristique de la vie organique; qui est relatif à la vie organique. [Source : TLF]
Équivalent(s) : biological:1
Contextes
  • Les sources d'influence pouvant favoriser le recours aux toxiques illégaux sont multiples, elles peuvent être de nature biologique, intrapersonnelle (personnalité), interpersonnelle (pairs, famille, emplois) ou socioculturelle (modèles de comportements valorisés).
  • La caractérisation des éléments figurés organiques distingue également la zone interne de la zone endocorticale, en tenant compte: des éléments d'origine biologique par ordre d'importance, de leur taille, de la description des différents états (primitif, diagénétique et post-diagénétique) et de leurs distribution et proportion par rapport à la matrice et aux éléments non organiques.
  • Les « mécanismes » évoquent un développement quasi mécanique à partir d'un substrat biologique.
Sens 2 : Qui est relatif, qui se rapporte à la biologie. [Source : TLF]
Équivalent(s) : biological:1
Contextes
  • Le microscope confocal à balayage laser, L.S.M., est en effet un outil performant dans le monde de la recherche biologique et médicale.
  • Mais ce n'était là qu'une indication, et pour arriver à l'exécution, il fallait le labeur immense et le savoir encyclopédique d'un savant qui, docteur en philosophie, docteur en droit, a su joindre à ses connaissances générales toutes les ressources que peut fournir une longue spécialisation dans les recherches biologiques.
  • Le système présenté ici montre à la fois une bonne affinité pour les Ln(I1I) et une bonne sélectivité vis-à-vis du Ca(I1), ce qui est très encourageant pour les applications biologiques.
Sens 3 : Qui est fondé sur les fonctions biologiques. [Source : TLF]
Équivalent(s) : biological:1
Contextes
  • Le travail n'est plus une condition librement choisie pour se réaliser dans un métier gratifiant mais une contrainte vitale pour faire face à des besoins biologiques essentiels.
  • C’est ainsi qu’il est nécessaire de tenir compte des mécanismes radicalaires intervenant, par exemple, au niveau mitochondrial (voir, par exemple, réf. 395) ou lors de l’ischémiereperfusion, de la phagocytose, de l’inflammation (voir, par exemple, réfs. 392–394), du métabolisme de médicaments (389), ou encore lors de divers processus biologiques complexes tels que la mort cellulaire programmée (ou apoptose) (voir, par exemple, réf. 396).
  • Certainement que le genre Homo a besoin de protéines animales pour son développement biologique et pour la croissance de son cerveau, mais il peut les obtenir de plusieurs sources et pas seulement de la charogne.