Lexique scientifique transdisciplinaire

Nomenclature

Résultats français
beaucoup (adv)
Sens 1 : Adverbe exprimant, selon le terme auquel il se rapporte une grande quantité ou une forte intensité. [Source : TLF]
Équivalent(s) : greatly:1, heavily:1, widely:1, widely:2
Contextes
  • Or il semble beaucoup plus difficile de conclure à la prédominance du facteur de délocalisation pour les communes de la banlieue sud-ouest.
  • La denticité va donc être beaucoup plus faible que dans les systèmes précédents et ce facteur est pénalisant pour la stabilit?é thermodynamique du système.
  • Proche de - l, il indique une attitude laxiste où le sujet accepte beaucoup d'items en reconnaissance, au risque de faire beaucoup d'erreurs.
coup (nom)
Sens 1 : Geste par lequel on tente de blesser l'adversaire à l'arme blanche. [Source : PR]
Équivalent(s) : blow
Contextes
  • Des traumatismes, dont ont souffert les belligérants au Moyen Âge, coupures, brûlures et autres coups, les lésions par flèches ou carreaux d'arbalète, à travers les occurrences relevées dans les textes, ne représenteraient qu'un faible pourcentage.
  • Aimée vient me rencontrer à l'âge de 53 ans, deux années après une hospitalisation nécessitée par un accès mélancolique, adressée par la psychiatre qui l'a suivie au moment de la grave dépression qui s'est déclarée de façon inattendue, à la suite d'une série de deuils dans sa famille (ses beaux-parents) et la mort de trois jeunes gens, amis de ses trois filles, tués dans un accident de voiture : elle s'est en effet “lardé le coeur à coup de couteaux”.
Sens 2 : Décharge d'une arme à feu; son résultat. [Source : Antidote]
Équivalent(s) : shot:1
Contextes
  • La question qui se pose et qui introduit à la nécessité de creuser la question de la sublimation est celle de savoir comment, à partir de quels évènements, évènements psychiques ou de la vie réelle, un jour, le processus qui avait garanti à Vincent, jusqu'à un certain point, une sorte de contention à la conflictualité interne, a cessé de pouvoir transformer ses mouvements pulsionnels et l'a précipité, une troisième fois, d'un coup de fusil, à retourner contre lui le mouvement meurtrier, et cette fois, “à la manière du garde champêtre qui abat le chien devenu dangereux.
  • Pouvoir le reconnaître avec elle permet alors d'atteindre les images enkystées d'une mère froide, ne pouvant se permettre d'élan affectif spontané avec son enfant, “comme si elle craignait un contact contre nature”, conjointes aux images d'un père despote voulant réglementer sa sexualité et dont la violence reste gravée en elle à la manière “du coup de feu qu'il a tiré comme un fou avec son fusil de chasse” à l'annonce de sa maternité avant mariage, Paula se demandant encore ce qu'il aurait voulu atteindre de lui où d'elle ou de l'enfant en elle issu d'un étranger.
  • C'est pourtant dans ce cadre que le 25 août 1959, des soldats indiens et chinois échangèrent des coups de feu, dans le secteur de Mygitun, amorçant un conflit frontalier entre les deux Etats dont Dorothy Woodman soulignait l'incongruité en ces lieux : « Les Himalayas, pacifiques et isolés, devinrent une zone de controverses et de menaces ».
Sens 3 : Acte décisif et plus ou moins hasardeux. [Source : Antidote]
Équivalent(s) : blow
Contextes
  • Le grand Robert nous livre cependant une définition de l'expression « jeu de hasard », il s'agirait d'un « jeu où le vainqueur est désigné à l'issue d'une série de "coups" produisant aléatoirement des résultats et où le calcul, l'habileté… n'ont aucune part » : on pense ici au tirage au sort, mode de manifestation du hasard dans lequel l'habileté et le calcul des joueurs n'ont effectivement aucune place et qui repose sur l'équiprobabilité des résultats (lancé de dés, distribution des cartes, course d'une boule sur un cylindre rempli de cases etc.).
  • Le milieu réactionnel est porté au reflux pendant 1h (Tbain=120°C), puis on ajoute d'un coup, sous pression positive d'argon, le diphénylthiométhane (5 g ; 21,5 mmol ; 1 équiv.).
  • Il suffit en effet d'un coup frappé à l'aide d'un battant ou d'un marteau, c'est-à-dire intérieurement ou extérieurement, pour que la vibration sonore débute.
Sens 4 : Mouvement rapide d'une partie du corps. [Source : Antidote]
Équivalent(s) : blow
Contextes
  • On a l'impression de mener sa vie un peu comme on le souhaite, pas tout non... mais un peu comme on veut, et ça, c'est un goût de liberté qui est fort intéressant, que j'apprécie... et d'un autre côté, ce temps disponible que j'ai, je ne veux pas en profiter, le garder pour moi toute seule. Sur le plan humain, humanitaire, il n'y a pas de raison, je crois que ça serait gaspiller sa vie, vraiment... Je pourrais aller au cinéma par exemple, un après-midi par semaine toutes les semaines, je pourrais bouquiner trois bouquins par semaine, je pourrais faire plein de trucs comme ça mais je pense qu'il y a des contacts qui restent à avoir et puis donner des coups de main par-ci, par-là, accompagner les gens...
  • Par exemple, un rapide coup d'oeil dans Community Bar suffit pour s'apercevoir de la présence d'un collègue.
  • Le tintement de la cloche est obtenu de deux façons : soit lors d'une sonnerie horaire mettant en œuvre l'objet de notre étude, soit par un tintement manuel de la cloche lorsqu'elle n'est pas en fonction, à l'aide du battant ou en donnant un coup de poing en l'absence du battant.
Sens 5 : Choc moral causé par qqch. [Source : Antidote]
Équivalent(s) : impact_nom:3
Contextes
  • Ces mentions, bien que n'apparaissant qu'occasionnellement, complètent les données livrées par l'archéologie et l'iconographie relatives aux coups reçus et portés, les traumatismes subis par les guerriers et la parade adoptée pour se protéger de ces agressions.
  • Il nie une partie de lui-même et renonce à certaines satisfactions pulsionnelles sous le coup de l'interdit (Surmoi) ouvrant au futur.
  • Il rend les coups qu'on lui a portés, quitte à révéler les secrets qui devraient être censurés.
coupe (nom)
Sens 1 : Aspect, forme que présente une chose coupée réellement ou idéalement, suivant un plan transversal ou longitudinal. [Source : TLF]
Équivalent(s) : section:3
Contextes
  • La figure 8b est une coupe pratiquement parallèle aux colonnes: les marches ne sont plus visibles; on notera aussi des zones relativement continues voisinant avec des zones plus tourmentées; tout laisse à penser que les échelles locales tourmentées existent aussi dans les zones continues, où le contraste est sans doute lié à une évaporation trop abondante.
  • Des planches reproduisent les trois colonnes restaurées du temple de Castor et Pollux43 : élévations, profils et coupes avec de superbes dessins ombrés, toujours avec restauration.
  • Sur la figure 4.13 sont tracées différentes coupes à Z j A constant superposées dans le plan (T, p).
couple (nom)
Sens 1 : Ensemble de deux choses associées. [Source : TLF]
Équivalent(s) : pair:1
Contextes
  • Le couple induit par la différence de phase du signal électrique dépend de la permittivité.
  • Le couple nickelate/apatite comme matériau de cathode et d'électrolyte semble donc très intéressant.
  • Décidant de partir du postulat de la pulsion comme processus toujours actif, mais considérant également que le couple activité/passivité devrait être compris comme une propriété structurale de la pulsion , A. Green situe l'enjeu de la passivité autour de la détresse primitive et de la perte trop intense qu'elle peut impliquer au-delà du manque qui, lui, peut introduire à une activité sublimatoire du jeu ou du penser pour retrouver l'amour de la mère : l'identification narcissique, à l'oeuvre notamment dans la mélancolie, résulte de cette perversion de l'organisation narcissique (p. 1591) dans laquelle le moi est confronté à un objet qui l'oblige à se “ séparer et même à se dresser contre lui-même, dans la mesure où la psyché ne semble plus pouvoir disposer d'objet ayant une existence propre”.
coupler (verbe)
Sens 1 : Réunir deux par deux. [Source : TLF]
Équivalent(s) : pair_verbe
Contextes
  • En couplant un essai de chargement statique avec le pénétromètre statique de type Gouda 25 kN, Gourvès et Faugeras ont développé un test basé sur un principe similaire aux essais de chargement statique de pieux (Faugeras 1979; Faugeras et al. 1983).
  • Le dispositif composé d'un étrier, couplé à un crochet de ceinture pour faciliter le bandage de la corde, n'apparaît qu'à la fin du XIIe et plus sûrement au début du XIIIe siècle dans les régions méridionales (inv. 030)83.
  • Ce résultat, couplé à celui obtenu dans le réarrangement de Beayer-Villiger précédent est très important, car il permet d'envisager une synthèse de 1 à partir de stigmastérol en mettant en œuvre un réarrangement homoallylique, qui a été bien étudié et très souvent utilisé pour la synthèse de divers stéroïdes, en particulier de brassinostéroïdes.(Schéma 13).
recouper (verbe)
Sens 1 : Couper de nouveau. [Source : PR]