Lexique scientifique transdisciplinaire

Nomenclature

Résultats français
défaillance (nom)
Sens 1 : Fait pour quelqu'un, un groupe, de ne pas assurer pleinement son rôle, sa fonction ; absence, faiblesse ou incapacité. [Source : Larousse]
Équivalent(s) : failure:2
Contextes
  • Tout homme en âge de porter les armes, même s'il faisait partie de la population civile, se révélait alors un client potentiel pour garantir lui-même sa protection, manifestement peu assurée, signe d'une défaillance de l'autorité publique.
  • Dans un article justement célèbre publié dans les Annales en 1986, Patrick Geary s'appuyait sur l'analyse du conflit, au début des années 1080, entre un groupe de chevaliers de Chorges, en haute Provence (diocèse d'Embrun), et le moine Guilhem, responsable de l'église Sainte-Marie-Saint-Victor relevant du monastère Saint-Victor de Marseille, au sujet de la dotation (sponsalicium) de cette église, pour proposer une modélisation des mécanismes de règlement des conflits dans une «France sans Etat (1050-1200) », c'est-à-dire au moment de la plus grande défaillance des structures judiciaires publiques, après l'effacement des institutions carolingiennes et avant la naissance des justices «modernes» (épiscopales, princières, communales...).
  • En premier lieu, un tel effondrement ne peut s'expliquer par la défaillance des sources provençales.
Sens 2 : Fait pour un mécanisme, un appareil, de cesser brusquement de fonctionner correctement. [Source : Larousse]
Équivalent(s) : failure:2
Contextes
  • Cette analyse vise à mettre en évidence les causes et les effets structurels des défaillances des composants des ouvrages et l'enchaînement des séquences de défaillances dans les mécanismes de vieillissement et de rupture.
  • À partir des résultats de l'AMDE, les mécanismes opérant dans les ouvrages hydrauliques peuvent être modélisés sous forme de scénarios fonctionnels, enchaînant des séquences chronologiques de défaillances et conduisant aux défaillances des fonctions.
  • À titre applicatif, cet article présente l'évaluation de l'indicateur structurel « présence de racines (végétation) » dans la recharge amont étanche, lequel intervient dans l'évaluation de la fonction d'étanchéité de la recharge amont des digues à étanchéité amont (fig. 7 relative à l'arbre de défaillances du mécanisme d'érosion interne).