Lexique scientifique transdisciplinaire

Nomenclature

Résultats français
cohérence (nom)
Sens 1 : [En parlant des parties d'un tout ou de ce tout lui-même] Harmonie, rapport logique, absence de contradiction dans l'enchaînement des parties de ce tout. [Source : TLF]
Équivalent(s) : coherence:1
Contextes
  • L'emploi du critère de l'utilité pour qualifier le contrat de jeu d'une part, et pour distinguer parmi les différents contrats de jeu d'autre part, est surtout l'œuvre de la doctrine qui, face à l'apparente hétérogénéité des règles et des solutions jurisprudentielles en matière de contrats aléatoires, est parvenue à établir, grâce à ce critère, la cohérence de cet ensemble (1).
  • Cette mission ne rentrait pas vraiment dans les compétences de la police qui devait s'intéresser plus aux professionnels qu'aux simples joueurs, mais « il s'agissait, sur un plan bien plus général que celui du jeu, de sauvegarder l'intégrité, la cohérence et l'harmonie des familles, considérées comme une condition essentielle de la stabilité du royaume lui-même ».
  • L'absence d'autorisation préalable en ce domaine ne semble pas porter atteinte à la cohérence du système dans son ensemble.
différence (nom)
Sens 1 : Ce qui distingue un être ou une chose d'un autre. [Source : Antidote]
Équivalent(s) : difference:1, variance:2
Contextes
  • On ne voit guère, en effet, de différence sur le fond entre, d’une part, cette « pensée unique » qui se déploie et s’impose à nous aujourd’hui et dont nous voyons les manifestations symptomatiques à propos de certaines unanimités tant dans la présentation ou la relation des événements politico-historiques actuels, des choix économiques fondamentaux « imposés » (?) par la mondialisation et la rationalité la plus naturelle qui les légitime, comme dans la condamnation radicale du « mal penser » par exemple, et d’autre part les expressions conjoncturelles des formes politiques totalitaires qu’ont été le fascisme, le nazisme ou le stalinisme.
  • De même la sélectivité est modifiée, et l'équilibre chimique pourrait l'être (Mazzotti et al., 1997) ; on peut toutefois constater que sur nos propres expérimentations aucune différence sensible ne peut être observée entre les points d'équilibre obtenus avec ou sans Amberlyst 15 (cf. figure 6.9 page 115).
  • La différence de poids entre une pastille sèche et une pastille immergée indique la densité relative de l'objet.
Sens 2 : Résultat de la soustraction de deux nombres. [Source : Antidote]
Équivalent(s) : difference:2
Contextes
  • Pour k = 0.3, la différence entre la valeur de T Stokes et la valeur en milieu infini n'est de 8%.
  • L'énergie du trans-bending, définie comme la différence énergétique entre la forme éthylénique-plane et la forme éthylénique-trans, est une grandeur caractérisant l'inversion entre les deux formes équivalentes des systèmes éthyléniques trans (elle représente en fait l'énergie d'activation de cette inversion).
  • Défini à l'article 15 du décret n° 59-1489 du 22 décembre 1959, le PBJ renvoie au gain brut de l'établissement, tous jeux confondus, c'est-à-dire, pour les jeux de cercle, par le montant intégral de la cagnotte, pour les jeux de contrepartie, où le casino tient la banque, par la différence entre le montant de l'avance initiale (et des avances complémentaires éventuelles) et le montant de l'encaisse constaté en fin de partie, enfin, pour les machines à sous, par le produit d'un coefficient de 85 % appliqué au montant de la comptée afférente à l'appareil, diminué des avances faites, des gains payés par la caisse spéciale et du montant des gains non réclamés.
occurrence (nom)
préférence (nom)
référence (nom)
Sens 1 : Renvoi à un texte, à un document, à une autorité. [Source : Antidote]
Équivalent(s) : reference:3
Contextes
  • La référence à la loi du 5 avril 1884 implique toutefois un renvoi implicite à son article 61, seul élément susceptible de soutenir une conception libérale de la décentralisation dans ce texte.
  • Ils peuvent faire référence au volume de production ou aux stocks (on sait que certains centres pouvaient fournir des milliers d'arcs et d'arbalètes, ainsi que des centaines de milliers de flèches ou carreaux lors d'une commande), à certaines pièces ou à l'effectif et à l'organisation des différents corps de métiers.
  • Elle est aussi nommée “ ligne rouge ” en référence à la couleur du trait qui la définissait sur la carte du traité de 1914, qu'on différencie de la “ ligne bleue ” portée sur la même carte et qui dessinait, elle, la frontière entre Tibet intérieur et Tibet extérieur.
Sens 2 : Action de (se) référer à quelqu'un, à quelque chose; p. méton., ce à quoi on (se) réfère. [Source : D'après TLF]
Équivalent(s) : reference:1, reference:2
Contextes
  • S'il ne lui est pas encore possible d'éliminer l'homme de ses références, elle le banalise en multipliant son image dans un acte de déconditionnement qui permettra aux autres artistes d'accéder directement au miroir, c'est-à-dire au face à face avec soi-même.
  • Les déplacements chimiques sont exprimés en partie par million (ppm), par rapport au solvant deutéré pris comme référence interne (7,26 pour le chloroforme).
  • Ces deux transitions de phases jouent un rôle suffisamment marquant dans la vie quotidienne pour servir de référence à notre échelle de mesure des températures: elles ne sont cependant qu'un exemple parmi beaucoup d'autres.
référencer (verbe)
Sens 1 : Attribuer une référence à (un échantillon, un article). [Source : PR]