Lexique scientifique transdisciplinaire

Nomenclature

Résultats français
insuffisant (adj)
Sens 1 : Qui n'atteint pas en quantité ou en qualité le degré voulu ou nécessaire. [Source : TLF]
Équivalent(s) : insufficient:1
Contextes
  • Anne associe d'emblée les consommations d'héroïne avec le fait qu'elle trouve son dosage de méthadone (70 mg) insuffisant.
  • Par contre, trois fissures de la planche 3 présentent un transfert de charge insuffisant après trois ans.
  • Si, à la borne positive du domaine de polarisation, la pression est insuffisante pour annuler totalement les forces de compression dues au stress, la reconstruction (22 x 3) ne disparaît pas entièrement.
suffisant (adj)
Sens 1 : Dont la quantité, la force, l'intensité sont à la juste mesure de ce qui est nécessaire. [Source : TLF]
Équivalent(s) : adequate, sufficient:1
Contextes
  • L'identification protectrice au père ne se fait pas avec une force suffisante et paraît remplacée par une contre-identification consciente puissante à la mère.
  • D'après l'étude de la chaleur spécifique des solides seuls les atomes en position désordonnée ont une énergie suffisante pour émettre des photons.
  • En revanche, plusieurs aspects ont échappé à l'heuristique des chercheurs, en particulier un certain nombre de questions relatives aux techniques de fabrication n'ont pas reçu un éclairage suffisant.
Sens 2 : Qui entraîne à soi seul un certain effet ou qui permet à soi seul d'obtenir un certain résultat. [Source : TLF]
Équivalent(s) : sufficient:1
Contextes
  • En effet, quelle que soit la méthode choisie pour la synthèse, le système de diagnostic doit être validé au complet, le respect des spécifications n'étant pas en soi un critère suffisant pour juger de la qualité du filtre de DLRD.
  • Certes ce travail rapporte bien peu de choses sur l'Antiquité romaine, ignore complètement la période franque et ne concerne que Paris pour le jeu de l'Epoque moderne, mais cela semble suffisant pour mettre en avant certains constantes dans le régime juridique des jeux et l'attitude du pouvoir.
  • Ce dernier argument est suffisant pour mettre en cause l'idée de simultanéité absolue, mais il ne se réfère pas à la méthode plus haut définie, qui établit une simultanéité relative.